11/04/2014

MARC PLAS - THE FILM GALLERY / THE WINDOW (12-4-2014)

THE FILM GALLERY est fier de présenter le travail de MARC PLAS
à partir du samedi 12 avril à 19h…

19h – 22h : expo multi-projecteur 8-16-vidéo à THE FILM GALLERY
[43 rue du Faubourg Saint Martin, 75010 Paris]
20h30 : projection grand écran à THE WINDOW
[0 rue Gustave Goublier, 75010 Paris]



Le travail du film c'est de réduire ou plutôt de concilier de l'hétérogène.
L'installation, la performance, de façon similaire mais par d'autres moyens, permettent de mettre en contact des hétérogénéités, des disparités et de produire partiellement des équilibres.

Certains actes remontent plus loin, en amont de la pratique du cinéma, dans le peinture et le dessin. Des tentatives pour organiser des événements sur une surface. Les arrachages et les errements du séchage peuvent alors être perçus comme de lointains antécédents de l'aliasing, du drop et de la neige, patterns devenus indissociables dans la pratique de la vidéo. Ainsi le rebut, le déchet, la non-image entretient une relation avec l'image.

La surface de projection vient apporter un element à l'image. L'écran n'est pas que son support. C'est un obstacle qui interfère avec elle. Avec les écran préparés, les signes, les traces inscrites qu'ils portent deviennent une partie de l'image projetée. 

les taches d'un mur et les cendres du foyer, les nuages ou la boue, ou d'autres objets semblables où tu trouveras des idées très admirables car la confusion des formes encourage l'esprit à des nouvelles inventions

L'écran est une surface de réflexion et l'image projetée est un objet de pensée.
Tableaux et films sont comme des miroirs qui auraient une mémoire et garderaient la trace de ce qui s'y est un jour reflété.


The work of film is to reduce, or rather to reconcile, the heterogenous.
Installation and performance - in similar ways, but via other means - allow for heterogeneities, disparities, to be united; for balances to be partially produced.

Certain acts go further - ahead of the practice of cinema - in painting and drawing. Attempts to organise events on a surface. The procedures can thus be perceived as distant antecedents of aliasing, of static - patterns that have become inseparable from the practice of video. So the waste, the non-image, undertakes a connection with the image.

The projection surface brings an element to the image. The screen is not its support. It is an obstacle that interferes with it. With the prepared screens, the signs and the inscribed traces that the screens bear become a part of the projected image.

the marks of a wall and the ashes of the fireplace, the splashes and the sludges, or other similar objects where you find truly admirable ideas - for the confusion of forms encourages the spirit of new inventions

The screen is a surface of reflection and the projected image is an objet of thought.
Tableaux and films are like mirrors, which could have a memory and could retain the trace of that which was reflected there, one day.

[MARC PLAS]

24/03/2014

Christophe Karabache (DODGEM / CINEXPÉRIMENTAUX)

Le deuxième long-métrage de Christophe Karabache, Dodgem, est aux cinémas français à partir de mercredi 26 mars, avec une première en présence du réalisateur lui-même et l’actrice principale Vanesa Prieto au Studio Galande* à 20h.
*42 rue Galande, 75005 PARIS (métro Saint-Michel)

Au milieu du fracas susceptible d’éteindre la flamme de cinéma dans un pays [Liban] où les salles disparaissent, où les films restent rares, les images de Christophe Karabache éclatent comme des bombes réinventées – Africiné
Voir la bande-annonce ici.

Pour apprendre plus sur ce cinéaste indépendant, RE:VOIR recommande le nouveau DVD CINEX #10, de la série Cinexpérimentaux – un court portrait sur Christophe Karabache. Né à Beyrouth en 1979, il commençait explorer divers formats de pellicule à un atelier alternatif parisien à partir de 2000. À travers son œuvre, il interpelle les blessures de la société libanaise, les déplacements des êtres, les fractures identitaires. Le documentaire – de Frédérique Devaux (critique et prof du cinéma) et Michel Amarger (journaliste, spécialiste du cinéma) – vient d’une étude sur les personnes le plus actives et innovantes parmi le monde du cinéma expérimental contemporain. Dans l’ensemble, la collection Cinexpérimentaux montre la pluralité d’approches et de pratiques dans cet art, et complémente parfaitement les œuvres explorées elle-même.

Pour commander ce produit (qui inclue le film bonus, Zone Frontalière (2001)), cliquez ici.


The second feature-length film by Christophe Karabache, Dodgem, is released in French cinemas from Wednesday 26 March, with a première in the presence of the director himself and the lead actress Vanesa Prieto at Studio Galande* at 20h.

*42 rue Galande, 75005 PARIS (métro Saint-Michel)

In the middle of a delicate country [Lebanon] likely to extinguish the light of cinema (where screens disappear, where films remain rare), the images of Christophe Karabache light up – explode – like reinvented bombs – Africiné
Watch the trailer here.

To learn more about this independent filmmaker, RE:VOIR recommends the new DVD CINEX #10, from the series Cinexpérimentaux – a short portrait on Christophe Karabache. Born in Beirut in 1979, he started to explore various film formats at an alternative Parisian atelier in 2000. Through his work, he brings to mind the wounds of Lebanese society, displaced beings, the fragmentation of identity. The documentary – by Frédérique Devaux (a critic and professor of film) and Michel Amarger (a journalist, specialising in cinema) – comes from a wider study on the most active and innovative individuals in the world of contemporary experimental cinema. All in all, the Cinexpérimentaux collection demonstrates the plurality of approaches and practices in this art form, and in itself perfectly complements the works explored.

To order this product (which includes the bonus film Zone Frontalière (2001)), click here.

10/03/2014

Suivez RE:VOIR sur Twitter!

RE:VOIR est actuellement sur Twitter.  Suivez nous pour toutes les derniers infos sur les éventements, les nouveautés et plus! 

https://twitter.com/REVOIRVIDEO

RE:VOIR is on Twitter.  Check us out for the latest on new releases, RE:VOIR events or randomness from the world of experimental cinema!